logo

                            ​        

Las associacions

Legi, Elegi, Egi

Fondacion Eugène Humbert Guitard

Le but de l'association est d'encourager, par la création de deux pris décernés tous les ans ou tous les deux ans : sur le plan international, la réalisation de progrès en matière d'histoire des sciences, en particulier celle de la pharmacie, des théories et techniques avoisinantes ; en Midi-Pyrénées, la lutte contre les atteintes au capital culturel (monuments, sites historiques ou naturels, objets mobiliers, archives et livres), la protection du patrimoine, la réalisation des recherches archéologiques de qualité ou de restaurations méritoires conduites dans un cadre bénévole. L'association procédra en outre dans un cadre culturel à l'impression ou à la réimpression des travaux de M.E.-I. Guitard, sur le choix du conseil d'administration.
Le prix a été créé par Eugène-Humbert Guitard, Toulousain né en 1884, et décédé en 1976, sans descendance, après une vie extraordinairement remplie, au service de la pharmacie, du patrimoine, de l’urbanisme, de l’histoire de l’industrie et des sciences, et qui fut conservateur du musée Saint-Raymond, rédacteur à «La Dépêche du Midi», éditeur et auteur de nombreux ouvrages. De formation initiale de conservateur de bibliothèque, il décide par la lecture de faire
un choix et d’agir ; il doit sa notoriété à la fondation de la première « société d’Histoire de la pharmacie » et à l’occupation de la première chaire existante dans le monde au profit de cette science, il a également la possibilité de sauver
ou de faire restaurer de nombreux sites et monuments de sa région avec le concours de la presse et enfin il donne le jour à une fondation dotée par lui même et distribuant des prix annuels.
Il découvre et formule en matière d’art la « loi de prestige » et encore sa très efficace méthode d’application de la philologie au redressement de quelques erreurs historiques trop longtemps acceptées.
C’est un curieux personnage incapable de vivre trop longtemps loin de sa ville natale et qui aime tant sa région que sa maison d’édition parisienne porte le nom d’Occitania.
Il décède dans sa ville natale, à l’age de 91 ans, il a été un  homme d’une rare érudition,  jeune homme facétieux qui a joué les reporters mondains pour les pharmaciens férus de théâtre, sans oublier l’homme qui a défendu sans relâche le patrimoine et donc notre passé.